Polina NTALAMPIRA

Polina NTALAMPIRA

www.ArtPal.com/polinantalampira

Bienvenue dans ma gallerie polinaartjoli.
Je vous souhaite de passer de beaux moments en regardant mes oeuvres.

Merci beaucoup d'avance et à bientôt,.Cdt,
Polina

Biografie.

Un pinceau nommé liberté

Polina est une peintre libre dont le rapport à l'art se vit en mode passion. Sa vie a changé en 1982 lorsque
s'est ouvert dans son village un atelier d'artiste. Ce signe du destin déguisé en hasard lui a permis de
s'initier au dessin au crayon et au fusain ainsi qu'à l'aquarelle.
Le jour où elle a poussé pour la première fois la porte de ce petit paradis inattendu, elle ne s'imaginait pas
forcément qu'elle y resterait toute une année. Mais son assiduité, son opiniâtreté et surtout un évident plaisir
de peindre en ont fait le tremplin qui allait lui permettre d'initier des années de recherches personnelles.
Forte d'un bagage technique à même de donner des ailes à son pinceau, elle en est sortie mordue,
changée, grandie. Peintre en un mot.
Très vite attirée par l'abstraction libre, Polina a ensuite travaillé sa palette à son rythme, à son idée, en
autodidacte comme le firent les maîtres du genre, Kandinsky, Kupka et, dans une large part, Malevitch. De
même que ce dernier était au départ dessinateur industriel, la plus frenchy des peintres grecs n'a pas couru
les galeries d'art, book sous le bras, pour gagner sa vie. Ses Beaux-arts à elle furent la faculté de médecine
de l'université Aristote de Thessalonique où elle s'inscrivit en 1994. Les vaches maigres de jeunesse ne
sont pas une figure imposée des CV artistiques.
De l'hôpital public à la création de son propre laboratoire de biologie médicale, sa réussite professionnelle
aurait pu combler notre artiste en devenir et la détourner de son chevalet. Mais tout bascule pour elle en
2014. Car la rencontre de l'amour de sa vie sera en fait un mariage avec la France. En 2016, elle revend
son laboratoire pour venir s'installer au pays de Braque et Delaunay. La peinture a décidé de prendre le
premier plan de sa vie. Polina est enfin libre. Les allers-retours entre Grèce et France qui rythment
désormais son existence lui ont ainsi permis de rejoindre un atelier de peinture à Naxos. Pousser la porte
d'un lieu où l'art se travaille n'est jamais chez elle un geste innocent.
Quand Polina parle de ses œuvres, elle privilégie le ressenti et la subjectivité. Il n'est donc pas étonnant
que l'expressionnisme abstrait pointe le bout de son pinceau pour s'inviter notamment dans sa Femme sur
la vague. Mais si la mer de cette toile sort bien de ce pot de peinture, la femme qui s'y fond n'en évoque
pas moins le style figuratif voulu simple jusqu'à l'essentiel d'un Matisse ou d'un Léger qui marque plusieurs
de ses autres tableaux. Et tout particulièrement Homme.
Le point commun entre toutes les œuvres que signe Polina réside dans l'art très particulier avec lequel les
éléments se disposent sur la toile. Comme dans Route. Ce n'est pas véritablement un travail de composition
qui est ici à l'œuvre, mais bien plus le recherche d'une certaine respiration. Tout s'espace à l'intérieur du
cadre. Tout s'intègre mais semble résister à la tentation d'être aspiré dans une géométrie qui vampiriserait
l'émotion.




Femme.



La dame.



Gallery